Arc-en-ciel pris en Norvège qui nous permet de très bien voir la courbure de la Terre !

 

Un double arc-en-ciel

Comme chacun sait, un arc-en-ciel est un phénomène lumineux, toujours à l'opposé du Soleil, provoqué par la réflexion et la réfraction de la lumière du Soleil dans les gouttes de pluie. On observe parfois deux arcs-en-ciel concentriques, le plus brillant étant à l’intérieur.

 

 

Le même arc-en-ciel d'un peu plus près pour mieux voir les différentes raies lumineuses qui composent cet arc-en-ciel

 

 

 

Un autre arc-en-ciel un autre jour, là aussi on devine un double !

 

( Photos numériques )

 

 

 

 

 

            L'arc-en-ciel est du à la réfraction de la lumière blanche dans les gouttes d'eau. L'angle de réfraction étant différent suivant la longueur d'onde de la lumière, il y a alors décomposition. Pour l'arc-en-ciel le plus brillant, la lumière ne subit qu'une seule réflexion à l'intérieur de la goutte d'eau puis ressort après. Pour le second arc-en-ciel, la lumière subit 2 réflexions dans la goutte d'eau avant de ressortir. Il est alors possible de montrer que la déviation minimale du faisceau incident par rapport à celui réfracté est supérieure pour le second que pour le premier, mais également que l'ordre des longueurs d'ondes est inversé.

          De plus, on pourrait se demander pourquoi n'existe-t il pas de troisième arc-en-ciel ? Ceci est tout simplement dû au fait que les rayons lumineux qui ont subi 3 réflexions dans la goutte d'eau sont émis dans la même direction que le rayon incident ( vers l'avant ). Il est donc inobservable.

          Enfin, comme le montre très bien la seconde photo, on peut observer des arcs surnuméraires ( sous l'arc-en-ciel principal ou le plus brillant ) qui sont dus à l'interférence entre les rayons déviés d'un même angle après une réflexion dans la goutte.

 

 

Retour